blaaa

blaa
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Louisonnnnnn

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
Admin
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Louisonnnnnn   Ven 26 Jan - 11:08

Louison Chamberlain a écrit:
Louison s’était mesurée dans ses propos. Oui, elle avait fait de grands efforts pour ne pas partir dans une violence terrible à l’encontre de Suzy. Elle avait bien changé finalement. Elle ne voulait plus se battre pour une situation qui était de toute façon bien cramée. Réfugiée sur son canapé, Louison releva son minois d’entre ses mains et écouta passivement la brune qui se défendait à son tour. Louison n’était pas une excellente amie tout court, elle était au courant. Elle n’avait jamais eu cette fibre. Elle tentait de faire au mieux, mais ce n’était jamais suffisant et elle le comprenait. La française était maladroite, obnubilée par ses propres interrogations intérieures, au point d’en oublier inconsciemment ses proches. Sur quelques faits, Suzy avait raison de lui en vouloir, sauf si elle la connaissait vraiment depuis le début et qu’elle la comprenait. Toutefois, cela ne semblait pas être le cas, sûrement parce que Louison n’avait jamais osé s’ouvrir à ce point. Pis, pour Louison, Suzy, c'était du positivisme à tout bout de champ, une fille bien sous tous rapports et qui s’éloignait du danger autant qu’elle le pouvait. Son opposé. Louison prenait certaines choses, rejetait d’autres. Elle savait ce qu’elle valait et elle savait aussi s’arrêter quand elle était en trop grand danger. Tout le monde la percevait mal et elle en avait ras-le-bol. Louison attendit alors que l’américaine termine ce qu’elle avait à dire avant de rassembler des éléments qui pourraient répondre en grande partie à tout ce que venait de lui jeter Suzy à la gueule. Nerveuse, triste, en colère, elle s’avança jusqu’à la table basse et récupéra un joint qu’elle n’avait pas terminé dans un cendrier. Elle le porta à sa bouche et fit griller l’extrémité avec un briquet en fin de vie. Elle tira alors sa première latte en tapant sur sa poitrine, puis elle regarda par la fenêtre au loin et rouvrit enfin la bouche avec calme « T’as raison, je n’ai pas de coeur ou alors je ne sais pas l’ouvrir. Avec du recul, je me rends compte que j’ai merdé. Je n’aurais jamais dû m’enfuir avec un type qui s’est foutu de ma gueule. J’aurais dû rester avec ma meilleure amie. J’étais aveuglée par lui, par son corps, sa perfection apparente et ses mots doux. J’étais complètement aveugle. Il m’a fait perdre la tête et j’crois que je suis devenue l’ombre de moi même avec lui. Tu as été une victime collatérale d’une relation toxique. C’est comme ça que je le vois après coup.  » Louison reporta son regard vers Suzy et prit une nouvelle bouffée de son joint « J’y crois au maître chanteur. Je pense juste qu’il s’y prend mal pour révéler la vérité sur certaines personnes. Enfin, y a que comme ça que certaines choses explosent j’ai l’impression… Je n’oublie pas ma séquestration… Si je ne t’en ai pas voulu pour le chantage, c’est parce que j’aurais pu faire la même chose à l’époque. Mais tu sais quoi Suzy ? Plus jamais je ne ferais passer mon homme avant des gens qui font tout pour moi, comme mes amies. J’ai bien retenu la leçon » Louison tripota ses lèvres de ses doigts en inspirant la fumée qui s’échappait lentement de son pétard. Elle avait envie de rire d’elle-même. En se ressassant le mois de décembre, elle avait simplement envie d’éclater de rire. Ouais, elle était folle, il n’y avait pas à dire. Néanmoins, ceci cachait en réalité la peine qu’elle avait vécue à cette période. « Si j’ai déconné, c’est parce que je ne me sentais plus en sécurité, j’avais l’impression qu’Ezio s’éloignait, donc inconsciemment, je crois que j’ai flairé qu’un truc s’essouffler entre nous… Il n’a pas été super franc je pense. J’agissais en conséquence de ce qu’il me renvoyait. Je fuyais pour le tester, pour qu’il vienne me récupérer et me prouver son amour… Par contre, de là à me croire capable de tromperie, je reste toujours autant sur le cul, heureusement que vous ne souhaitiez pas devenir journaliste, parce qu’il faut vérifier vos sources avant de déblatérer des conneries ou d’agir pareillement » Louison restait amère sur ce coup-là, mais heureusement pour elle, elle était déjà passée à autre chose. C’était juste la trahison qui ne passait pas pour son ego. « Je crois que tu te trompes sur ma dévotion, j’aurais fait n’importe quoi pour toi, sincèrement. Et tu sais quoi ? J’aurais préféré que tu rentres dans ma chambre à sa place. Il n’a rien fait, il m’a laissé au bout de dix minutes comme une merde. T’aurais été d’une plus grande aide. Donc, finalement, j’ai vécu cette perte toute seule et personne ne sait vraiment à quel point je me sens mal à propos de ça. Ezio est naze. Vraiment naze. Il m’a lâché, il aurait pu être là pour me soutenir les jours suivant s’il m’avait vraiment aimé, même pas. » La voix de la Mather s’était brisée sur la fin, cette rupture n’était pas toujours digérée malgré ce qu’elle montrait aux uns et aux autres. Les larmes montèrent et bien qu’elle ne voulait pas se montrer fragile vis à vis de Suzy, elle craqua totalement en éclatant en sanglots. Noyée sous les larmes, elle déposa son mégot et se rapprocha de la fenêtre pour éviter que la jeune femme assiste à un tel spectacle « Je ne sais plus quoi penser putain. Je me dis que si tu n’avais rien dit, peut être que tout ça ne serait pas arrivé... Mais dans ce cas-là, je n’aurais pas pu constater que ce mariage avec cet homme n’était pas fait pour moi. Je ne le connaissais pas aussi bien que je le croyais, lui non plus. Je… je ne veux plus entendre parler de ça. Je veux juste qu’on me recolle, parce que j’suis pétée en mille morceaux. » Louison se retourna brusquement en essuyant ses larmes qui perlaient toujours le long de ses joues « Eh oui on est pas pareilles, j’suis un danger ambulant qui aime frissonner et se foutre dans la merde. J’suis aussi pas douée et démonstrative quand il le faut. J’suis Louison, une fille paumée qui ne comprend rien à la vie et qui détruit tout ce qu’elle a de bien parce qu’elle croit toujours ne pas le mériter. J’suis désolée de ne pas avoir été à la hauteur de tes espérances Suzy.  » La blonde haussa les épaules et frotta ses triceps pour se réchauffer « Ça fait du bien de lâcher tout ça putain » 

hj : mdr craquage 2.0 sorry :heart2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninetest.forumactif.com
 
Louisonnnnnn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blaaa :: LALALALA :: mes rps :russe:-
Sauter vers: